« Nous avons été pratiquement négligés, voire ignorés par les autorités. » Comme Mavis Latchman, de nombreux clients de Bramer Asset Management (BAM) attendent toujours d’être remboursés. Qu’ils aient investi moins de Rs 500 000 ou plus, avance notre interlocutrice, « la majorité des clients » n’a rien reçu à ce jour, ni argent ni debenture, en se basant sur les chiffres avancés par le ministre Roshi Bhadain.

Ces personnes, qui se sentent lésés, ont décidé de se regrouper pour former l’Association des clients de Bramer Asset Management, afin de mieux se faire entendre des autorités. Ils étaient au moins 175 rassemblés, ce samedi 21 novembre, au centre social Marie Reine de la paix, à Port-Louis. Le gouvernement, estime Mavis Latchman, « n’a jamais respecté ses engagements » vis-à-vis des clients de BAM. Comparé aux souscripteurs du plan Super Cash Back Gold, poursuit-elle, il n’y a pas d’« équité », mais « discrimination ».