La «Mafia» et «Hizbullah» sont deux gangs rivaux qui se disputent le marché de la drogue et la prostitution à Port-Louis à la fin des années 1960. Début 1968, l’enlèvement d’une femme leur offre un prétexte pour s’affronter de plus belle. Ce qui n’est, à l’origine, qu’une guerre de territoire à Port-Louis et ses faubourgs va toutefois prendre des proportions nationales.

En trois récits, Jean Claude de l’Estrac raconte les événements tragiques de début 1968. Un chapitre de son livre Passions politiques est consacré à cette période dont les effets sociologiques et politiques se font toujours sentir, 50 ans plus tard.

Retrouvez les deux autres récits ce samedi 27 janvier et ce dimanche 28 janvier.