C’est tout sourire que l’ex-ministre de l’Environnement a débarqué, peu avant 10h, à l’Independent Commission against Corruption. Détendu, Raj Dayal s’est même prêté au jeu des caméras. Affirmant qu’il n’a rien à craindre et en a connu d’autres.

Il revient pour poursuivre son audition dans le cadre de l’enquête ouverte suite aux allégations de corruption faites par Patrick Soobhany. A l’issue de sa première audition, son avocat Ajay Daby avait estimé l’enquête close à leur niveau.

Photo : Raj Dayal (à dr.) est arrivé à l’ICAC accompagné de son frère Satish et de son fils Avineshwar.