Il a connu le train qui débarquait les marchandises au port. Lorsque le pays accède à l’indépendance en 1968, Daven Vythilingum n’a ni frayeur, ni ambition. «Mo ti enn ti dimounn», raconte-t-il. «Mais j’étais fier car l’indépendance, c’est la liberté.»

Le pays a beaucoup progressé à de nombreux niveaux. Pour y avoir travaillé durant des décennies, Daven Vythilingum a été aux premières loges de la transformation du port et de la création de la Cargo Handling Corporation. Aujourd’hui, Port-Louis se positionne sur la scène internationale, dit-il.

«Soyons fiers de là où nous sommes arrivés», dit-il. Tout en faisant remarquer que le partage des richesses ne peut pas profiter qu’aux privilégiés.

La série documentaire «Une nation, un destin» d’ION News revient. Lancée en début d’année en marge des célébrations des 50 ans d’indépendance du pays, ces entretiens avec des femmes et des hommes connus et moins connus retracent la construction de Maurice en tant que nation.

Les 50 vidéos-témoignages feront l’objet d’un documentaire de 25 minutes sur ce qui a été accompli depuis 1968.

La série et le documentaire Une nation, un destin ont été produits grâce au soutien actif des groupes Currimjee et ENL, Rogers Capital et Barclays. Les vidéos peuvent être vues sur www.ionnews.mu ainsi que sur notre page Facebook.

Correction : Cet article est consacré à Daven Vythilingum et non Darren, comme écrit initialement. Nos excuses aux personnes concernées.