Pour le MSM, c’est le Premier ministre qui est le principal responsable des dysfonctionnements constatés au Dr D.Y.Patil Medical School d’Ebène car « rien ne se décide sans lui  au gouvernement ». Nando Bodha estime toutefois que trois des ministres de Navin Ramgoolam doivent également assumer leurs responsabilités et démissionner. Car ils n’ont pas su, selon le secrétaire général du MSM, faire respecter les règles et l’intégrité au sein des systèmes de santé et de formation.