«Des actions syndicales seront prises si le gouvernement ne se prononce pas sur les ex-employés de la CWA», clame Atma Shanto. Le comité Manraj a soumis son rapport le 9 août sur les solutions proposées suite au non-renouvellement du contrat de ces quelque 150 employés. Le Conseil ministériel ne l’a toutefois pas encore avalisé, déplore le syndicaliste.

Un plan de départ volontaire à la retraite mais aussi le redéploiement des ex-travailleurs de la Central Water Authority ont été proposés dans le document soumis au Cabinet le 10 août. Cela suivant le comité mis sur pied après la grève de la faim entamée par sept ex-employés et Atma Shanto.

Le gouvernement a encore deux semaines pour prendre une décision, soutient Shanto. SI rien ne change, des actions «plus musclées» sont à prévoir.