Le changement climatique est l’affaire de tous. Les petites et moyennes entreprises ont aussi leur rôle à jouer, estime Sunil Bholah. Le ministre des Entreprises et des Coopératives intervenait, ce matin, à la session dédiée au développement d’affaires vertes dans le cadre du Green Economy Forum.

Il a ainsi rappelé les plans d’aide mis en place par le gouvernement, notamment pour encourager la transition vers une agriculture plus durable.

Bholah souligne que l’adoption de produits plus respectueux de l’environnement est un créneau que les PME peuvent exploiter et où elles peuvent innover. Elles ont un rôle stratégique à jouer, a-t-il ajouté dans son discours, dans la transition énergétique amorcée de par le monde.

La population mondiale devrait atteindre les 9 milliards d’habitants en 2050, a indiqué le ministre des Entreprises et des Coopératives. Tandis que l’humanité utilise actuellement l’équivalent d’une planète Terre et demie pour générer les ressources dont elle a besoin…

Il n’est donc plus l’heure de se cantonner aux rhétoriques, «il est temps d’agir», affirme Bholah.

La session de travail organisée ce 10 mai bénéficie du soutien du UN Partnership for Action on Green Economy. La représentante onusienne Maya Vachelva, Peter Neubert, qui préside SME Mauritius, des experts sud-africains en économie verte et des représentants des secteur public et privé y participent.