Les négociations en vue d’un accord collectif ont démarré il y a plus de six mois. Mais la direction des casinos de Maurice traîne des pieds, à en croire le syndicat des employés. Des réunions sont renvoyées, des arrérages sont toujours dus – malgré la proposition par le Casino Employees Union (CEU) d’un interim payment, moins lourd pour la State Investment Corporation Management Services. Et la direction est revenue sur sa décision d’octroyer un bonus, décidant finalement que le montant ne serait pas le même pour toutes les catégories d’employés.

Pour le syndicat, la direction use de «delaying tactics». Et si l’énième rencontre avec la direction, la semaine prochaine, ne donne rien, le syndicat saisira la Commission de conciliation et de médiation. Dans l’éventualité que les discussions au sein de cette instance n’aboutissent pas, la possibilité d’une grève des employés des casinos de Maurice n’est pas à écarter.

Le CEU prévoit également une manifestation contre la SICMS. Dont il déplore la mauvaise gestion.