Évincé de la liste de candidats, Vasant Bunwaree ne quitte pas la politique. Il dit demeurer au Parti Travailliste tout en estimant qu’un « malaise » y règne. C’est ce qui pousse le ministre de l’éducation à dire qu’il peut encore contribuer au sein de son parti, en y ramenant davantage de sérénité. Sur l’alliance avec le MMM, le ministre choisit un jeu de mot cinglant : « Quand un cœur ne sert plus à rien, il devient mauve ».

L’attitude de Bunwaree contraste toutefois avec celle de son collègue Rajesh Jeetah. Le ministre de l’enseignement supérieur se dit lui « honoré » d’avoir eu l’occasion de servir le pays et Navin Ramgoolam. Même s’il n’a pas obtenu de ticket pour les élections générales du 10 décembre, Jeetah se dit toutefois amplement satisfait à l’idée que « Navin Ramgoolam sera le Premier ministre pendant la prochaine période de cinq ans ».

Les deux ministres étaient en déplacement à l’Université de Maurice aujourd’hui pour procéder à la remise des prix du Ramanujan Contest 2014.