« Il me tarde de mener campagne pour Hillary Clinton. » Barack Obama apporte son soutien officiellement à la candidate désignée du Parti démocrate. Celle-ci, selon le président américain, pourrait bien être la mieux qualifiée pour diriger les Etats-Unis.

A ceux qui disent que le Parti démocrate est divisé à cause des primaires menant à la nomination, cette semaine, de la secrétaire d’Etat, Obama rappelle sa propre candidature : « Ils disaient ça aussi il y a huit ans. »

L’actuel président était alors face à Hillary Clinton pour remporter les faveurs au sein de son parti. Ayant remporté les primaires du Parti démocrate, puis la présidence, il la nomma secrétaire d’Etat.

« C’est une joie et un honneur que le président Obama et moi soyons passés, au fil des années, de compétiteurs féroces à de vrais amis », a déclaré Hillary Clinton à l’agence de presse Reuters.

Le président US n’en oublie pas pour autant Bernie Sanders. C’est grâce à lui, dit Obama, que de nombreux Américains, de nombreux jeunes ont voté pour la première fois cette année. Les deux hommes se sont rencontrés ce jeudi 9 juin.

« Je l’ai remercié pour avoir mis sous les projecteurs des questions comme les inégalités sociales et l’influence indue de l’argent sur la politique », note le président dans une vidéo publiée sur le compte YouTube de Hillary Clinton.

Si Sanders n’a pas encore officiellement concédé sa défaite dans le cadre de ses primaires, il a toutefois signifié, après sa rencontre avec Obama et le vice-président Joe Biden, son intention de rencontrer Hillary Clinton bientôt pour discuter des stratégies à mettre en œuvre pour battre Donald Trump.

La première apparition publique d’Obama et de Clinton est prévue pour la semaine prochaine, au Wisconsin.

Du côté des Républicains, la réaction de Donald Trump ne s’est pas fait attendre. Celui-ci a tweeté que le soutien d’Obama voulait dire que celui-ci espère « prolonger », en quelque sorte, son mandat de quatre ans.

La réplique de Clinton a rapidement suivi :

Photo : Capture d’écran