«Le plus grand perdant, ce n’est pas le PMSD», affirme Aurore Perraud. La cadre du parti des bleus insiste sur les «valeurs» sur lesquelles la campagne du parti et de son candidat, Dhanesh Maraye, était fondée. Elle souligne le fait qu’«on a fait une campagne propre». Mais que certains candidats ont fait le jeu d’autres engagés dans cette partielle, à Belle-Rose/Quatre-Bornes.

Le PMSD est, certes, battu à cette partielle mais en sort «la tête très haute», soutient Perraud. Le parti compte d’ailleurs tirer les leçons de cette joute. «Le combat du PMSD ne fait que commencer», a-t-elle déclaré. Avant de quitter l’enceinte du Sodnac SSS avec les autres membres du parti.

Au vu des chiffres depuis ce matin, le travailliste Arvin Boolell est donné gagnant.