Le calme du début de séance n’a pas duré longtemps. Politesse et bonnes manières ont volé en éclat à la faveur d’une question sur le financement des partis politiques. Alors que le Premier ministre faisait référence au MMM, Paul Bérenger devait lancer des «Premie minis linpos!» en direction de Pravind Jugnauth. Le chef du gouvernement perd son sang-froid et lance au leader du MMM : «Ale do rekin!»

Aadil Ameer Meea, à l’origine de la question parlementaire adressée au Premier ministre, devait lui aussi en prendre pour son grade. Le code de conduite annoncé par le gouvernement Lepep pour les élus est «plus qu’urgent», a fait valoir le député mauve, au vu des récents événements «notamment Lalang Gate». «Il faudrait aussi un code de conduite pour ceux qui font du plagiat», a aussitôt répliqué Pravind Jugnauth. Qui faisait référence au fait qu’en mai dernier, le parlementaire avait repris dans son intervention des extraits d’un discours de son ancien camarade de parti Kee Chong Li Kwong Wing, sans le citer.

Où en est-on avec la réforme électorale ? La réponse de Pravind Jugnauth est similaire à celle fournie en avril dernier. A la différence près que le comité ministériel a déjà soumis ses recommandations sur un certain nombre de points qui étaient en suspens. A quand le projet de loi ? «Le moment venu», a répété le Premier ministre.