L’Air Mauritius Cabin Crew Association monte au créneau. Et se défend vigoureusement d’être «opportuniste» ou «raciste» dans le cadre de ses discussions avec la direction du paille-en-queue national en vue d’un accord collectif. Jack Bizlall avait été très sévère dans ses critiques envers le personnel navigant la semaine dernière.

C’est l’Air Mauritius Cabin Crew Association, a rappelé Reeaz Chuttoo, qui conteste en Cour le recrutement du personnel de cabine via Airmate. Le syndicaliste, qui agit comme négociateur, a aussi dénoncé les conditions de travail des ingénieurs d’Air Mauritius, «les plus marginalisés» selon lui.

Et d’insister : les 4% d’augmentation salariale proposés par la direction sont loin du compte.

Peut-être que l’Intersyndicale d’Air Mauritius a reçu de fausses informations, suggère Chuttoo. Qui croit savoir que quelqu’un du management tente de semer la zizanie entre les syndicats.