Follow Us On

Slider

«Je suis informé qu’une enquête est toujours en cours.» La réponse du Premier ministre à propos des investigations de l’Independent Commission against Corruption sur Álvaro Sobrinho a été succincte. L’insistance du député du PMSD Adrien Duval n’y changera rien.

Pravind Jugnauth a évoqué, au Parlement le mardi 13 août, la clause de confidentialité quant à l’enquête. Y a-t-il eu des arrestations ? a demandé l’élu de Curepipe/Midlands. Pas de réponse du chef du gouvernement.

Adrien Duval n’a pas lâché l’affaire. Soulignant que le Deputy Prime minister Ivan Collendavelloo avait accompagné l’homme d’affaires portugais au complexe résidentiel Royal Park. Mais aussi que le directeur de l’ICAC Navin Beekarry avait avancé, l’année dernière, la «barrière de la langue», Sobrinho parlant portugais, pour expliquer que l’enquête pourrait prendre des années. Or, a renchéri le jeune député, Sobrinho s’était adressé à la presse mauricienne en anglais un an plus tôt. «Cette question doit être adressée au directeur de l’ICAC», a répliqué Pravind Jugnauth.

Álvaro Sobrinho avait été entendu en août 2018 par l’ICAC durant pratiquement une semaine.

Facebook Comments