L’appel que le Directeur des poursuites publiques compte interjeter devant le Privy Council viendra, certes, éclairer le débat et « enrichir la jurisprudence ». Cependant, avance Alan Ganoo, cette décision vient, dans le même temps, réintroduire « un flou sur le paysage politique à Maurice ». Et porter un « nouveau coup » au gouvernement.

Pravind Jugnauth pourra-t-il mener à bien sa charge en tant que ministre des Finances « avec cette épée de Damoclès sur la tête » ? « Seul le temps nous le dira », note le président du Mouvement patriotique.

Le Mouvement patriotique est également revenu sur les incidents survenus, cette semaine, au Parlement. Et qui a notamment vu l’expulsion du leader de l’opposition de l’hémicycle.

Si le parti de la rose condamne ce qu’il estime être des « attentats contre l’institution suprême du pays », il relève toutefois que « les torts sont partagés » et qu’il suffit d’« un ou de deux députés pour déstabiliser le Parlement ».

Alan Ganoo lance, par conséquent, un appel à la Speaker mais aussi aux parlementaires pour un comportement plus responsable à l’Assemblée nationale.