L’ancien gouverneur de la Banque de Maurice a été remis en liberté ce mardi après-midi après avoir passé une nuit au Alcatraz Detention Centre. Le Bail and Remand Court (BRC) lui a ordonné de s’acquitter de trois cautions de Rs 100 000 et Rs 20 000 et Rs 20 000 pour les charges de blanchiment d’argent, de « larceny by person in receipt of wages » et « possession of property by means of a crime ». Manou Bheenick devra également consentir à une reconnaissance de dette de Rs 2 millions et deux fois Rs 200 000 pour les trois charges.

A travers l’inspecteur Dussoye, la police a objecté aujourd’hui à la remise en liberté de l’ancien numéro un de la banque centrale, elle n’a pas toutefois contesté sa remise en liberté par rapport à la 3e charge de « possession of property by means of a crime » qui pèse sur lui.

Ce jour férié a été long pour le l’ancien numéro un de la banque de Maurice. Arrivé à la BRC à 11h20, sa première motion de remise en liberté a été débattue pendant un peu plus de deux heures. A la reprise à 14h, la magistrate Shavina Jugnauth-Chattur a écouté la deuxième motion présentée par Me Hervé Duval qui était assisté de Zaredhin Jaunbaccus et Rishi Bhoyroo. Le temps de délibérer ce n’est qu’à 17h50 que la remise en liberté de l’ancien gouverneur a été confirmée.

Les cours de justice étant fermées aujourd’hui c’est sur parole que Manou Bheenick a été libéré ce mardi. Ce mercredi, il devra se présenter devant les cours de district de Rose-Hill et de Port Louis pour s’acquitter de ses deux cautions.

Manou Bheenick avait été arrêté ce vendredi par les enquêteurs du Central Criminal Investigation Department. Pris d’un malaise lors de son interrogatoire, il avait été admis au Appollo Bramwell Hospital. Ce lundi, il avait été conduit au Alcatraz Detention Centre, toutefois aux petites heures du matin, il a été transféré au centre de détention de Moka.