Le pape François 1er entend bien poursuivre ses réformes. Le pontife a instauré, hier, un Secrétariat (comme un ministère) concernant la gestion économique et devrait nommer un auditeur général dans les jours qui viennent.

Ce nouveau Secrétariat de l’Economie sera sous les ordres directs du pape et sera dirigé par l’archevêque de Sydney, le Cardinal George Pell. Quinze membres – sept experts financiers et huit dignitaires de l’Eglise – formeront partie de ce comité. L’auditeur général sera, pour sa part, habilité à « mener des audits au sein de chaque agence dirigée par le Saint Siège, à n’importe quel moment ».

Le département de gestion économique du Vatican, l’Administration of Patrimony of the Apostolic See, assumera désormais le rôle de banque centrale du Vatican. Le rôle et la structure de la Vatican Bank, anciennement l’Institute for Works of Religion (IWR), ne demeurent, pour l’heure, inchangés.

Ces deux instances ont été toutes deux au centre de scandales financiers. D’ailleurs, une enquête est toujours en cours quant au rôle de l’IWR dans une histoire de blanchiment d’argent.

Avec l’institution de ce nouveau département, la pape réitéré ses vœux pour un « meilleur usage des ressources » de l’Eglise catholique, notamment en ce qui concerne les « actions envers les plus démunis ».

Source : Reuters – Photo : queerty.com