Selon quelle méthode et pour quel prix la firme Petredec a obtenu le contrat pour approvisionner le pays en gaz de pétrole liquéfié (GPL) ? Répondant à Reza Uteem, le ministre du Commerce Ashit Gungah a précisé que c’est Geogas Trading qui avait initialement soumis la meilleure offre. Soit 42,50 dollars par tonne métrique. Petredec, revèle Gungah, n’a soumis sa proposition qu’après la clôture de l’appel d’offres. A travers une « unsolicited bid » de 35 dollars par tonne métrique.

Cela a conduit le conseil d’administration de la State Trading Corporation (STC) à demander à Geogas Trading de proposer une offre comparable à celle de son concurrent. L’entreprise a accepté en proposant un nouveau tarif à 34,90 dollars. Mais le ministre Gungah explique entre-temps, Petredec a soumis une contre-offre à 33 dollars. De ce fait, le contrat a été alloué à Petredec, a détaillé le ministre Gungah. Précédemment, c’est Glencore Energy UK qui approvisionnait le pays en GPL. Pour le prix de 106 dollars la tonne métrique a rappelé Gungah, en se félicitant de l’économie Rs 184 millions pour la STC.

Loin de se contenter de la réponse du ministre du Commerce, Paul Bérenger a vivement critiqué les circonstances dans lesquelles Geogas a été remplacée par Petredec.  Face aux accusations du leader de l’opposition à l’effet que le procédé utilisé est « honteux », Gungah s’est défendu à plusieurs reprises en affirmant qu’ayant proposé le prix le plus bas, c’est Petredec qui a légitimement remporté le marché. N’en démordant pas, le leader de l’opposition a toutefois dit savoir pourquoi l’entreprise a remporté ce marché : « money ».

C’est Reza Uteem qui a conclu la discussion en reprenant l’affirmation de Gungah à l’effet que la STC peut être dispensée  de suivre des procédures d’appel d’offres. Dans ce cas, remarque le député MMM, pourquoi est-ce que le contrat de Betamax a été résilié en invoquant des manquements aux procédures d’appel d’offres ? « We can’t compare Betamax with Petredec » a répondu, laconiquement, Gungah.