Breaking news
  • No posts were found

Tag "rajah madhewoo"

[Vidéo] Projet de Tank Farm : Des habitants de Bain-des-Dames manifestent à nouveau

Des habitants de Bain-des-Dames étaient devant l’Hôtel du gouvernement aujourd’hui. Ils réclament une compensation pour les dégâts causés à leurs habitations suite aux travaux de construction, dans leur localité, d’un parc de réservoirs pour l’entreposage d’huile lourde dans leur localité. Rajah Madhewoo, du Regrupma Travayer Sosyal, insiste que ces familles doivent être compensées pour les inconvénients causés. Le Central Electricity Board (CEB) a fait mener une étude sur le projet

[Vidéo] Partielle au no 18: Madhewoo appelle les habitants à le préférer aux partis traditionnels

Il a un bilan, un vrai combat qu’il compte poursuivre s’il est élu. Rajah Madhewoo appelle l’électorat de Belle-Rose/Quatre-Bornes à le soutenir au lieu des partis traditionnels engagés dans cette partielle. Le travailleur social annonce, par ailleurs, qu’il fera déposer son dossier sur la carte d’identité biométrique demain au Comité des droits de l’homme des Nations unies. Rajah Madhewoo y contestera la constitutionnalité de la carte, comme il l’avait fait

[Vidéo] Le 17-18 avec Maharajah Madhewoo à la rue Surat, à Quatre-Bornes

Chaque jour de semaine, ION News suit en direct la campagne d’un des candidats de la partielle du 17 décembre à la circonscription no 18 (Belle-Rose/Quatre-Bornes). Ce mercredi 22 novembre, nous sommes allés à la rencontre de Maharajah Madhewoo, le candidat des Liberals. Auprès des électeurs du no 18, Madhewoo plaide pour une alternative hors des partis traditionnels. Présentation: Chaitan Dabee – Images: Sarah Jane Vingta

[Vidéo] Carte biométrique: Rajah Madhewoo ne veut pas s’acquitter des frais de justice

Il ne paiera pas. Débouté suivant son appel devant le Privy Council pour contester la carte d’identité biométrique, le Dr Rajah Madhewoo ne veut pas régler les quelque Rs 2 millions de frais de justice que lui réclame le bureau de l’Attorney General. Cette réclamation s’apparente à de l’intimidation, s’offusque le Dr Madhewoo. Qui réitère, par ailleurs, qu’il compte saisir la Commission des droits de l’homme sur la carte d’identité biométrique.

[Vidéo] Carte biométrique: Madhewoo compte saisir la Commission des droits de l’homme à Genève

Le jugement de la Cour suprême indienne le réconforte dans sa volonté de poursuivre sa contestation de la carte d’identité biométrique. Rajah Madhewoo compte ainsi utiliser ce ruling sur le droit à la vie privéehttp://ionnews.mu/wp-content/uploads/2017/08/Supreme-Court-of-India_ruling-on-right-to-privacy_ALL-WPC-No.494-of-2012.pdf pour étoffer son dossier. Le travailleur social compte, en effet, saisir la Commission des droits de l’homme à Genève. Durant sa conférence de presse, Madhewoo a aussi abordé le Metro Express. Eddy Sadien et lui

[Vidéo] La carte laminée est toujours valide, clament les opposants à la carte biométrique

Ils disent avoir mis la carte d’identité laminée à l’épreuve. En envoyant quelqu’un à Rodrigues. Parti courant avril, cette personne est rentrée le 1er mai sans encombre avec ce document comme preuve d’identité, affirme Ivor Tan Yan. L’Etat civil a accepté une carte laminée comme pièce d’identité pour émettre un acte de naissance, renchérit Jeff Lingaya. Ce sont là autant de preuves qui tendent à montrer que la carte d’identité est

[Vidéo] Rajah Madhewoo proteste contre la carte biométrique: «Notre lutte ne s’arrêtera pas là»

L’activisite maintient son opposition à la carte d’identité biométrique. Rajah Madhewoo, accompagné du travailleur Eddy Sadien et d’une dizaine de protestataires, est descendu dans les rues de Port-Louis ce matin. La date de validité de la carte d’identité laminée arrive à terme ce 30 avril. « Notre lutte ne s’arrêtera pas là », soutient Madhewoo. Qui s’étonne encore que le gouvernement ne soit pas « à l’écoute de la population » sur cette question. Ceux

[Vidéo] Tank Farm à Bain-des-Dames: Des habitantes déplorent les dégâts causés à leurs maisons

Que les responsables et autorités concernés quittent « leur confort pour voir dans quelles conditions nous vivons ». C’est ce que réclament des habitantes de Bain-des Dames qui tenaient une manifestation devant l’Hôtel du gouvernement, ce 8 mars. Leurs griefs : les travaux initiés depuis environ un an dans cette localité pour le projet de tank farm à la centrale St Louis abîment la structure de leurs maisons. Le Regrupma travayer sosyal a constaté des

[Vidéo] Le Regrupma Travayer Sosyal déplore la lenteur des institutions à Maurice

« Nous continuerons à manifester jusqu’à obtenir une réponse. » Rajah Madhewoo, porte-parole du Regrupma Travayer Sosyal condamne les « injustices » faites à Clifford Esther.  Ce dernier aurait été victime de violences policières il y a 35 ans ce qui l’a mis dans une situation de handicap. Le RTS déplore qu’aucune compensation ne lui a été versée malgré les nombreuses revendications et manifestations. Pour le porte-parole, les institutions se montrent « irresponsables » face aux victimes

[Vidéo] A Port-Louis, la manifestation des habitants de Camp Carol prend une tournure communale

Rajah Madhewoo jure qu’il n’est pas en train de communaliser la situation. N’empêche, les habitants de Camp-Carol qui ont défilé du Square Guy Rozemont au jardin de la Compagnie à Port-Louis ont brandi de nombreuses pancartes accusant le gouvernement de réprimer des hindous. Les habitants de cette localité du sud du pays reprochent au ministère du Logement et des Terres de n’avoir pas encore régularisé la situation de 48 propriétaires

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>