Breaking news
  • No posts were found

Tag "raj dayal"

[Vidéo] Affaire Bal Kouler : Le DPP demande une enquête sur la lettre dévoilée par Dayal

Raj Dayal a peut-être commis un outrage à la Cour en dévoilant la lettre, hier, émanant du bureau du Directeur des poursuites publiques (DPP). C’est ce qu’a argué Me Medaven Armoogum dès la reprise du procès contre l’ex-ministre de l’Environnement, ce lundi 17 septembre. Le bureau du DPP, a indiqué son représentant, demandera l’ouverture d’une enquête pour déterminer comment ce courrier a fuité. Dayal a révélé, hier face à la presse, une lettre

[Vidéo] Se disant victime de complot, Dayal porte plainte contre la «mafia»

«ICAC has failed», tonne l’ancien ministre de l’Environnement. En présence d’une correspondance du bureau du Directeur des poursuites publiques (DPP) adressée au Commissaire de police, Raj Dayal conclut que ni la police, ni la commission anticorruption n’ont enquêté sur le complot dont il s’est dit victime. Dayal pense même que l’ancienne direction de l’Independent Commission against Corruption a subi des pressions d’une «mafia» pour ne pas enquêter sur cet aspect.

[Vidéo] Bal Kouler: La motion pour exclure la bande incriminant Dayal entendue en septembre

Ravi Rutnah a, en Cour intermédiaire, expliciter sa position contre l’admissibilité de la bande sonore dans le procès de Raj Dayal. L’ex-ministre de l’Environnement est poursuivi pour corruption. Pourquoi la bande sonore serait-elle «illégale» ? Celle-ci a été entre les mains de personnes connues (et donc citées comme témoins) mais aussi inconnues avant d’être remise aux enquêteurs, a argué l’homme de loi. Pour qui son client a été «piégé» afin d’avoir

[Affaire Dayal] Gobin : «Pourquoi m’avez-vous lié les mains ?»

Maneesh Gobin insiste sur ce point. En tant qu’Attorney General, il avait les mains liées quant aux Rs 15 millions payées à Raj Dayal. L’accord conclu en mars dernier, assure le ministre de la Justice, est le résultat de l’offre faite à l’ex-Commissaire de police en 2013. La motion de censure présentée par Shakeel Mohamed contre Maneesh Gobin a été rejetée aux alentours de 5 heures, ce matin. Les débats ont démarré peu

[Vidéo] Affaire Bal Kouler: Rutnah, le nouvel avocat de Dayal conteste l’admissibilité de la bande sonore

Nouveaux développements dans le procès intenté à l’ex-ministre de l’Environnement Raj Dayal pour corruption en cour intermédiaire ce vendredi. Ravi Rutnah et Avineshwar Dayal – le fils du député MSM – remplacent le panel constitué de Gavin Glover, Yanilla Moonshiram et Didier Dodin. Par voie de motion, ils contestent l’admissibilité de l’enregistrement audio sur laquelle on peut entendre l’ex-ministre réclamer à Patrick Soobhany une aide financière pour l’achat de sacs

[Vidéo] Javed Meetoo est «un très proche du MSM», clame Navin Ramgoolam

Javed Meetoo est un proche de ministres du MSM, accuse le leader du Parti travailliste (PTr) en notant que «par coïncidence», il a retenu les services du MSM Raouf Gulbul comme avocat. Par ailleurs, Navin Ramgoolam ne s’explique pas les cafouillages de la police dans la gestion de la situation lors de la manifestation anti-LGBT de samedi dernier et dans l’enquête pour retracer le ou les auteurs de propos incendiaires à l’égard de

[Vidéo] Canne: Bérenger dénonce la remise en question brutale des droits acquis des salariés

C’est la priorité économique du moment, estime Paul Bérenger, tout en précisant que cela fait des mois qu’il prévient que la situation dans laquelle se trouve le secteur de la canne est alarmante. Si le gouvernement doit trouver une solution, le leader affirme toutefois que le rapport du comité technique gouvernement-industrie sur la situation remet en question de manière «brutale» les droits acquis des travailleurs. Abordant la question de la

[Vidéo] Dayal a perçu Rs 15 m de salaires et non de dommages, soutient Gobin

L’Attorney General avait jusqu’ici gardé le silence sur cette affaire. Maneesh Gobin a aujourd’hui tenu à mettre les points sur les i dans l’affaire des Rs 15 millions qu’a reçues Raj Dayal suivant un arrangement avec l’Etat. Toutes les procédures ont été suivies, insiste le ministre de la Justice. Qui attend «de pied ferme» ceux qui prétendent le contraire. Shakeel Mohamed, du Parti travailliste, a hier déposé une «motion of no confidence» contre

[Vidéo] Rs 15 m à Dayal : Bérenger soutiendra la motion de blâme contre Gobin

Paul Bérenger et le MMM réitèrent leur opposition au «cadeau» fait à Raj Dayal. Suite à l’arrangement trouvé avec l’Etat à qui il intentait un procès, le député a obtenu Rs 15 millions. Le chef de file du Parti travailliste a déposé une «motion of no confidence» contre l’Attorney General Maneesh Gobin, hier, suite à cette affaire. Motion que soutient Bérenger. Le leader des mauves a aussi abordé l’affaire Sonah-Ori, et salué le

[Audio] Rs 15 m à Dayal: Mohamed dépose une «motion of no confidence» contre Gobin

Pourquoi l’Etat a-t-il accepté la médiation avec Raj Dayal ? Et de lui verser des dommages de Rs 15 millions ? C’est ce que se demande Shakeel Mohamed. D’autant que la loi est claire, rappelle le chef de file du Parti travailliste : une affaire de ce type logée au bout de deux ans est «time barred». Mohamed a, par conséquent, déposé une «motion of no confidence» contre l’Attorney General Maneesh Gobin au Parlement. Raj

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>