Breaking news
  • No posts were found

Tag "motion de censure"

[Audio] Shakeel Mohamed dépose une motion de censure contre Maya Hanoomanjee

« Il est grand temps et urgent de débattre » du comportement de la Speaker. Et par là même, « rendre ses lettres de noblesse à notre Assemblée nationale ». Shakeel Mohamed a déposé, ce lundi 20 février, une motion de censure contre Maya Hanoomanjee [voir la lettre ici]. De par sa position au Parlement, dit le député travailliste, la Speaker est censée être impartiale et neutre. Or, « tout cela est absent dans sa façon

[Vidéo] Le PMSD perd le poste d’adjoint au lord-maire mais affirme être aux commandes de Port-Louis

Les débats ont été houleux. Mais Loïc Dick n’est plus adjoint au lord-maire. La motion de censure réclamant sa révocation a été votée à 21 voix contre 9, ce vendredi 13 janvier. Cette motion du lord-maire fait suite à la démission du PMSD du gouvernement. Or, pour Loïc Dick, les élus de la majorité au conseil confondent Parlement et conseil municipal. « Je ne suis pas un nominé politique mais un élu », soutient-il.

[Vidéo] Rentrée parlementaire : Ramgoolam choisit le 4 juillet et reste «serein» face à une motion de censure

Le Premier ministre se dit prêt à affronter la rentrée parlementaire du 4 juillet. Il s’agira d’abord pour lui de faire voter le mini amendement constitutionnel permettant aux candidats aux législatives de ne pas décliner leur appartenance ethnique. Pour Navin Ramgoolam, le soutien du MMM pour le vote est acquis et il estime que les autres partis de l’opposition feront de même. Si quelques dernières retouches sont nécessaires au projet

Rezistans ek Alternativ décline l’invitation de Bérenger

« Après plusieurs réunions de consultation avec nos militants et alliés, Rezistans ek Alternativ (R&A) a décidé de ne pas rencontrer le leader du MMM ni de rejoindre un éventuel front de l’opposition. » C’est la réponse publique du mouvement politique ce matin après avoir été invité par Paul Bérenger à rejoindre un front commun dont l’objectif est de faire pression sur le gouvernement pour rappeler le Parlement et faire voter la

[Vidéo] Bérenger n’a pas discuté d’alliance même s’il a «break the ice» avec Duval

La rencontre a semblé cordiale et détendue entre Xavier Duval et Paul Bérenger cet après-midi. Accompagné de Mamade Khodabaccus, le leader du PMSD a discuté politique avec Bérenger et Alan Ganoo pendant une heure. Selon le chef des bleus, la réunion a permis de faire un tour d’horizon complet de la situation politique. Y compris de la question de la réforme électorale, sur lesquels les deux partis ne sont pas

[Vidéo] Union de l’opposition : Rezistans donnera sa réponse à Bérenger ce samedi

Ashok Subron confirme que Steve Obeegadoo du MMM a contacté Rezistans ek Alternativ (R&A)  pour lui demander de se joindre à la plateforme commune que constitue, en ce moment, Paul Bérenger. R&A compte toutefois débattre de la question avec ses alliés avant de donner une réponse au leader de l’opposition ce samedi. Subron demeure toutefois très critique à l’égard de Bérenger qu’il accuse « de ne se réveiller que maintenant

[Rentrée parlementaire] Le plan de Bérenger pour unir l’opposition

Regrouper les forces de l’opposition parlementaire et extra-parlementaire pour faire pression sur le gouvernement. C’est la nouvelle priorité de Paul Bérenger maintenant que les discussions d’alliance avec Navin Ramgoolam sont officiellement et « définitivement terminées ». Le leader de l’opposition compte ainsi organiser une grande rencontre des partis d’opposition, ce lundi ou mardi, à la municipalité de Port-Louis. Y sont conviées toutes les formations politiques de l’opposition, y compris Lalit, Rezistans ek Alternativ,

[Vidéo] Bérenger : «Ramgoolam pense ce qu’il veut, pour nous la rupture est définitive»

Le leader du MMM n’en démord pas. « Pour nous, la rupture est définitive », a déclaré Paul Bérenger à propos de l’arrêt des négociations rouge-mauve pour une éventuelle alliance. Pourtant, ce matin encore, Navin Ramgoolam temporisait. Bérenger contredit également Ramgoolam sur la question de l’avancement des travaux sur le projet de loi sur la réforme électorale. Pour le leader mauve, le temps est à l’action. Sur le terrain et au Parlement.

Ce que SAJ sait

La mascarade n’est pas terminée. Quelques rebondissements politiques majeurs sont toujours à prévoir dans les semaines qui viennent. Voici pourquoi… Soyons clair. Il n’est absolument pas exclu que les discussions PTr-MMM reprennent. On entend déjà les militants et quelques responsables mauves rétorquer – avec peu ou prou de conviction et au choix : (1) Ramgoolam a joué avec nous, on ne peut lui faire confiance (2) Bérenger dit que c’est fini (3)

Un pistolet à eau sur la tempe

Le Premier ministre déteste qu’on lui mette la pression. Or, la situation dans laquelle il se trouve depuis le départ du PMSD du gouvernement est inconfortable. Il est désormais vulnérable à une motion de censure à la faveur d’une union tactique de l’opposition et de l’absence de deux membres de la majorité au moment du vote de la « motion of no confidence ». Cette conjoncture va-t-elle conduire Navin Ramgoolam à enclencher