Breaking news
  • No posts were found

Tag "jazz"

[Vidéo] Mo’zar atelier artistique : Après Cuba, les musiciens vont à l’assaut du Brésil

Ils ont fait l’étalage de leur Séga Jazz auprès du public cubain lors du Jazz Plaza International Festival en janvier. Une expérience inoubliable qui ajoute des couleurs à leur palette musicale. Les rythmiques de la musique cubaine ont ébloui et inspiré les musiciens. Et ces derniers ont pris goût aux festivals internationaux. Ils s’envoleront donc pour le Brésil en juillet prochain pour une autre aventure musicale. Le voyage à Cuba

[Vidéo] Barbara Hendricks à la rencontre des jeunes talents mauriciens

Les musiciens en herbe de Mo’zar Espace Artistic ont eu la chance de rencontrer Barbara Hendricks après son unique concert au centre de conférences de Pailles. Mais pas que. Ces jeunes, formés par cette association qui lutte contre l’exclusion des jeunes des milieux défavorisés par le biais du jazz, ont interprété quelques morceaux pour la célèbre cantatrice, qui avait elle-même séduit le public plus tôt dans la soirée. Barbara Hendricks

[Vidéo] Yvette Dantier et sa note de fraîcheur au One Man Show’z

« The girl from Ipanema goes walking / And when she passes, I smile »… Comme dans ce morceau brésilien devenu un standard de la bossa nova, on ne peut s’empêcher de sourire avec Yvette Dantier. Ni même de partir avec elle dans un fou rire quand on la rencontre Côté Jasmin, dans la capitale. Fraîcheur et candeur caractérisent cette jeune musicienne et chanteuse qui, du haut de ses 22 ans, sera sur

[Vidéo] Sweet Child O’ Mine ou le rock New Orleans-style

Ce groupe de jazz de New York a fait des reprises sa spécialité. Mais pas n’importe lesquelles, ni n’importe comment. Scott Bradlee & The Postmodern Jukebox reprend des hits pop, hip-hop, techno… et les revisite avec du jazz, du swing, du ragtime… Il en va de même avec ce classique des Gun N Roses, que le groupe retravaille ici dans un style des musiques de la Nouvelle Orléans, avec l’apport

Mo’zar orchestre son avenir

L’Atelier Mo’zar a atteint l’âge adulte. En effet, il célèbre, depuis dimanche, ses 18 ans d’existence. Et il se donne les moyens de ses ambitions. D’une association qui accompagnait essentiellement les enfants de milieux défavorisés ou en difficulté, elle ambitionne aujourd’hui de se faire centre de formation. Et pas qu’en musique. Cette nouvelle direction s’amorce avec une nouvelle structuration. José Thérèse, fondateur de l’association, manie désormais la baguette de directeur.

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>