Breaking news
  • No posts were found

Tag "Hotels and Restaurant Employees Union"

[Vidéo] Sofitel: Direction et syndicat signent l’accord collectif, la grève annulée

La grève n’aura pas lieu. La Hotels and Restaurant Employees Union et la direction du Sofitel Mauritius l’Impérial Resort ont trouvé un terrain d’entente. Au bout d’un vote en faveur d’une grève et de trois réunions tripartites organisées par la suite. L’accord collectif a été signé ce jeudi 14 novembre, au bout de près de cinq heures de discussions à la Victoria House, au ministère du Travail.

[Vidéo] Sofitel: La direction propose entre Rs 1000 et Rs 1900 d’augmentation salariale

Les discussions tripartites entre direction et syndicat du Sofitel avancent doucement mais sûrement. Le management a posé sur la table, ce matin, des propositions revues. Sur lesquelles les employés se prononcent en ce moment même, à Flic-en-Flac. Il est ainsi question d’une augmentation allant de Rs 1 000 à Rs 1 900 (pour ceux ayant plus de 25 ans de service. Mais aussi, comme le souhaitait le syndicat, d’un mécanisme d’augmentation annuelle basée sur l’ancienneté.

[Audio] Sofitel: Le syndicat se prépare à une «réunion de la dernière chance» avec la direction

Le mercredi 13 décembre s’annonce décisif. La direction du Sofitel Mauritius l’Impérial Resort and Spa devra se prononcer sur la «proposition finale» de la Hotels and Restaurant Employees Union. La réunion tripartite prévue dans deux jours débouchera soit sur un accord, soit sur une grève générale des employés. Ainsi en ont décidé les employés ce lundi 11 décembre. Ils ont, à Flic-en-Flac ce 11 décembre, rejeté la hausse salariale de Rs 400

Sofitel: Assemblée des employés ce lundi pour discuter des propositions salariales de la direction

La deuxième réunion tripartite concernant le Sofitel Mauritius l’Impérial Resort s’est achevée sur une note un peu amère, ce vendredi 8 décembre, du moins pour les représentants des employés. Le syndicat est, certes, satisfait que le dialogue a pu reprendre avec la direction. Mais pas des propositions de cette dernière quant aux salaires, posées sur la table il y a deux jours. La Hotels and Restaurant Employees Union se dit

[Vidéo] Pour éviter la grève à l’hôtel Sofitel, «il faut des efforts des deux côtés», insiste le syndicat

Trouver un terrain d’entente au lieu de devoir faire grève. Le syndicat des employés de l’hôtel Sofitel insiste qu’il est disposé à cela. Mais qu’il semble que difficile de «faire que le management revienne à la table des négociations». La Hotels and Restaurant Employees Union participait à une réunion aujourd’hui avec des officiers du ministère du Travail pour préparer celle de demain. Et à laquelle la direction du Sofitel doit

[Vidéo] Grève à l’hôtel Sofitel: Les employés appelés aux urnes les 28 et 29 novembre

Les urnes ont été installées près de l’entrée de l’hôtel Sofitel Mauritius l’Impérial Resort depuis ce matin. Le vote pour que les employés se prononcent ou non en faveur d’une grève a démarré à 10h30 ce 28 novembre, encadré par deux officiers du ministère du Travail qui se trouvent sur place. Le scrutin prendra fin demain à 17h. La grève devrait démarrer d’ici le 24 décembre au plus tard. Si la grève

[Vidéo] Les employés de l’hôtel Sofitel se préparent à faire grève

Alors que s’amorce la haute saison touristique, les employés du Sofitel Mauritius l’Impérial Resort se préparent à faire grève. Les discussions initiées devant la Commission de conciliation et de médiation sur l’accord collectif quant aux salaires et conditions de travail n’ont pas abouti. «Le management a refusé de venir à la table des négociations», déclare Jean Yves Chavrimootoo, négociateur pour la Hotels and Restaurant Employees Union. Celui-ci s’est rendu au

[Vidéo] Une grève «inévitable» au Sofitel l’Impérial si la direction refuse les négociations

Cela fait environ un an que la Hotels and Restaurant Employees Union (HREU) a entamé des négociations avec la direction du Sofitel l’Impérial sur les salaires et conditions de travail des employés. Mais la direction refuse de négocier, déclare Ashok Subron, leur négociateur. Quelque 300 employés sont concernés. Après avoir essayé la négociation directe avant de passer à l’Employment Rights Tribunal, les employés ont saisi la Commission de conciliation et de

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>