Tag "fsc"

[Document] New Mauritius Hotels: Pas de violation des règles d’acquisition, selon la FSC

Depuis quelques semaines, des questions ont surgi suite à des transactions boursières sur New Mauritius Hotels. Les deux premiers ont acquis des actions de New Mauritius Hotels le 19 janvier dernier, voyant ainsi leurs parts dépasser le seuil des 30% de l’actionnariat. Or, selon les Securities (Takeover) Rules 2010, ENL Land et Rogers se voient dans l’obligation de faire une offre d’achat obligatoire. Rezistans ek Alternativ (ReA) a d’ailleurs sollicité l’intervention de

[Document] Maurice paradis fiscal? Les allégations d’Oxfam infondées, disent la FSC et la FSPA

Le rapport « Tax Battles » est truffé d’« idées fausses » et de « perceptions erronées ». C’est ce qu’affirment en chœur la Financial Services Commission (FSC) et la Financial Services Promotion Agency (FSPA) dans un communiqué conjoint, émis à la mi-journée. Le document signé Oxfam classe Maurice 14e au classement mondial des paradis fiscaux. Une allégation « infondée », soutiennent le régulateur et l’agence de promotion de notre secteur des services financiers. Les deux en veulent pour

[Vidéo] La FSC lance un groupe de recherche sur l’avenir du secteur financier local

Etudier de nouvelles voies de développement dans le secteur des services financiers non bancaires. C’est là l’un des principaux objectifs de la Financial Services Commission (FSC). Et du groupe de recherche que le régulateur a mis en place et lancé aujourd’hui. Jamsheed Khadaroo, Policy Manager de la FSC, explique qu’à travers le FSC Policy Research Group, des personnes « compétentes et qualifiées » du pays mais aussi des chercheurs étrangers se pencheront

Des employés de Mammouth auraient demandé à Courts Asia de racheter la compagnie

Courts Asia continue de suivre, de loin, le sort réservé à Courts Mauritius. Et cette fois, ce serait des employés du revendeur de meubles et d’électroménager qui auraient lancé un appel à la firme singapourienne « Nous vous supplions de contacter M. Isaacs pour tenter de le convaincre de vous laisser nous racheter. » C’est ce qu’auraient écrit, sous couvert d’anonymat, des employés de Courts Mammouth Mauritius (ex-Courts Mauritius) à Terry O’Connor.

Yogesh Basgeet : «J’ai donné ma démission par principe»

Ils se disent satisfaits du « travail herculéen » accompli depuis la chute du groupe BAI. « Nous sommes tristes aujourd’hui d’en être arrivés là », regrettent toutefois Yogesh Basgeet et Mushtaq Oosman. Les deux hommes ne sont plus les Special Administrators du groupe fondé par Dawood Rawat. Le premier a soumis sa démission ce matin, le second a été remercié le 7 août. « J’ai donné ma démission par principe », a expliqué Yogesh Rai Basgeet.

[Rachat de Courts] Une fact-finding enquiry sur l’appel d’offres «plus que nécessaire», selon Courts Asia

Courts Asia ne lâche pas l’affaire. Et continue de soulever des questions quant à l’appel d’offres pour Courts Mauritius dont l’entreprise singapourienne a été évincée au profit d’un consortium dirigé par David Isaacs. Dans ses commentaires reçues aujourd’hui sur les derniers développements dans ce dossier, Terry O’Connor n’y va pas de main morte. Le CEO de Courts Asia réclame d’ailleurs une fact finding enquiry, qu’il juge « plus que nécessaire », menée

[Rachat de Courts] Quand le «preferred bidder» se fait éjecter de la course

Premier revendeur d’électroménager et de meubles à Singapour, deuxième en Malaisie. Courts Asia faisait figure de grand favori dans la course au rachat de Courts à Maurice. Jusqu’au coup de théâtre dans les tous premiers jours d’août. En témoigne, l’étonnant aveu d’André Bonieux, dans un mail [voir le document] envoyé à Terry O’Connnor, CEO de Courts Asia, le 5 août. Le partner de chez PwC, le cabinet de conseil dont

[BAI] Les special administrators disent avoir agi dans le «strict respect des règles de la gouvernance»

Si c’est Mushtaq Oosman qui a été évincé par une décision du Conseil des ministres, les deux special administrators de la BAI ont choisi de répliquer ensemble à l’annonce du gouvernement à travers un communiqué émis dans la soirée de vendredi. La raison évoquée pour motiver le limogeage d’Oosman, soit sa manière de gérer les dossiers Courts, Iframac et Solis, ne semble pas convaincre Mushtaq Oosman et Yogesh Basgeet. Ils précisent

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>