Breaking news
  • No posts were found

Tag "chauve souris"

[Vidéo] L’abattage des chauves-souris «a porté ses fruits», se félicite Seeruttun

Le nombre de roussettes abattues fin 2018 n’a pas encore été rendu public. Mais l’exercice «a porté ses fruits», soutient Mahen Seeruttun. «Les planteurs ont apprécié l’exercice», a précisé le ministre de l’Agro-industrie, qui attribue la hausse du nombre de fruits d’été sur le marché à cette mesure. Sur 66 000 roussettes, le ministère avait pour but d’en éliminer 20%. Si les coups de feu ne résonnent plus depuis la mi-décembre,

Le nombre de chauves-souris abattues en 2018 sera connu ce vendredi

Dans le but de protéger les vergers de letchis et de mangues de chauve-souris, chaque année, le ministère de l’Agro-industrie lance la campagne d’abattage du mammifère. En 2018, la campagne avait débuté au mois d’octobre et a pris fin vers la mi-décembre. En septembre 2018, le ministre de l’Agro-industrie Mahen Seeruttun avait fait état d’une population de 66 000 chauves-souris pour justifier l’abattage.  A la mi-décembre, le quota visé par

Chauves-souris : L’abattage à mi-chemin de l’objectif de 13 000 roussettes

L’exercice d’abattage de roussettes entamé fin octobre est censé avoir pris fin le 10 décembre. Mais il devrait être prolongé, apprend-on de sources très proches du dossier. Si le quota initial fixé au niveau du ministère de l’Agro-industrie était de 13 000 têtes, les éléments de la Special Mobile Force n’en ont éliminé qu’environ la moitié. Le ministère est en attente d’un rapport afin de décider de la marche à suivre. On refuse

[Vidéo] Chauves-souris : Un nouvel exercice d’abattage démarre ce samedi 27 octobre

Il y a encore trop de roussettes par rapport à la superficie de «notre petite île», selon Mahen Seeruttun. Le ministre de l’Agro-industrie annonce un nouvel exercice d’abattage qui démarre dès demain et aura cours jusqu’à début décembre. Confirmant une décision prise depuis au moins juillet, comme annoncé sur ION News. Comme lors des années précédentes, les officiers de la Special Mobile Force seront chargés d’abattre les chauves-souris. Ils devront

[Vidéo] Une nouvelle variété de letchis promet de satisfaire les consommateurs locaux et étrangers

Le fruit est apprécié des Mauriciens depuis 1860. Pourtant, c’est surtout la variété Tai So qui est cultivée à Maurice. Plus charnue, aussi adaptable à notre climat, le Yook Ho Pow devrait séduire aussi bien le marché local que celui de l’exportation. C’est la conclusion à laquelle sont arrivés les techniciens du Food and Agricultural Research and Extension Institute de Pamplemousses. C’est là que plusieurs arbres à letchis de la

[Vidéo] Opération d’abattage de chauves-souris à Coromandel

Les coups de feu ont retenti peu après 17h. Et ne se sont pas arrêtés avant presque deux heures. Les cibles : les chauves-souris qui nichent sur les arbres longeant la Grande-Rivière-Nord-Ouest, dans la région de Coromandel. Les nombreux coups de feu n’ont toutefois pas semblé perturber, outre mesure, les roussettes. Les officiers de la Special Mobile Force mobilisés pour cette mission sont ensuite repartis, en file indienne, à la tombée de

[Vidéo] La Mauritian Wildlife prévient le gouvernement sur les dangers de l’abattage des chauves-souris

D’emblée, Vikash Tatayah, Conservation Director de la Mauritian Wildlife Foundation (MWF) estime que le gouvernement a largement surestimé la population du mammifère volant à Maurice. Ainsi, en abattant 18,000 individus d’une population estimée à 90,000, le gouvernement réduira en fait la population de chauve-souris de 40% et non de 20%. Ce qui rendra l’espèce extrêmement vulnérable en cas de cyclone majeure. Par ailleurs, la MWF estime que l’exercice d’abattage s’avéra

[Vidéo] Seeruttun explique la logique de la diminution de la population de chauves-souris par 20%

Le ministre de l’Agro-industrie assure que ses propres techniciens ont émis des avis divergents sur la question. Mais devant la baisse régulière de la production de fruits tels que les mangues et les letchis et l’augmentation constante de la population de chauves-souris, il a dû trancher. Mahen Seeruttun explique ainsi que c’est dans des conditions très réglementées que les officiers de la Special Mobile Force procéderont à l’abattage sélectif d’environ

«L’abattage de chauves-souris est une forme de cruauté», selon la Mauritian Wildlife Foundation

La Mauritian Wildlife Foundation (MWF) donne la réplique à Mahen Seeruttun. « Nous sommes contre l’abattage des chauve-souris », argue Vikash Tatayah, qui y est directeur du service de conservation. Ce dernier estime que les dégâts causés par les chauves-souris sont exagérés et qu’ils s’élèvent à 11%, selon les résultats préliminaires d’une étude menée par la MWF en 2014. Des recherches qui seront également menées cette année. « L’abattage est une forme de cruauté

Le ministère de l’Agro-industrie entame une campagne d’abattage contrôlé des chauves-souris

Alors que l’été approche, les fruits comme le letchi et la mangue refont leur apparition. Ce qui fait craindre aux agriculteurs les dégâts que pourraient causer les chauves-souris sur leurs plantations. Au Parlement, hier, Mahen Seeruttun a précisé les mesures prises par le ministère de l’Agro-industrie. Celui-ci, dit-il, compte effectuer un abattage contrôlé de ce mammifère frugivore dans les semaines qui viennent. Le ministre a expliqué, en réponse à Rajesh

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>