Breaking news
  • No posts were found

Tag "blanchiment d’argent"

[Vidéo] L’examen du contenu des coffres et valises saisis chez Ramgoolam se prolongera sur plusieurs jours

Les deux coffres-forts ainsi que les deux valises saisis par la police chez Navin Ramgoolam à Riverwalk ont tous été ouverts. Les enquêteurs passent désormais avec minutie sur leur contenu, dont de grossses coupures. Yousuf Mohamed, l’avocat de l’ancien Premier ministre, a prévenu que cet exercice ne sera pas complété ce dimanche.

[Vidéo] Navin Ramgoolam recouvre la liberté 24 heures après son interpellation

Son sourire était plus franc à la sortie du Bail and Remand Court vers 17h, ce samedi. Sur le parvis du New Court House à Port-Louis, des centaines de partisans rouges s’étaient rassemblés pour célébrer la remise en liberté de Navin Ramgoolam. En arrivant au tribunal, ce midi, le sort de l’ancien Premier ministre paraissait toutefois incertain. En effet, l’avocat Yousuf Mohamed estimait aux petites heures du matin que l’objection

[Vidéo] La police s’attend à trouver «plusieurs centaines de millions de roupies» après la saisie chez Ramgoolam

C’est l’étonnante révélation que Sanjay Nobin, du Police Press Office, a fait à la presse vers 14h ce samedi. La police peut d’ores et déjà confirmer la saisie d’environ Rs 5 millions* au domicile de Navin Ramgoolam à Riverwalk, ce vendredi. Cette somme était composée de roupies, d’euros, de dollars, de livres sterling et de traveller’s cheque. Se fiant à des renseignements précis, la police s’attend désormais à trouver une « somme

[Vidéo] Navin Ramgoolam passe les premières heures de ce samedi en cellule

C’est vers 5h15 du matin, ce samedi, que Navin Ramgoolam a quitté le Central Criminal Investigation Department des Casernes centrales. Direction le centre de détention de Moka où il est maintenu en détention avant sa comparution devant la Bail and Remand Court à 10h, ce samedi. La police a déjà signifié son intention d’objecter à la remise en liberté de de l’ancien Premier ministre, a précisé l’avocat de ce dernier, Yousuf Mohamed.

[Justice] L’Imam Moossa Beeharry condamné à 5 ans de prison et Rs 400 000 d’amende

L’homme religieux avait plaidé coupable des 8 charges de blanchiment d’argent qui pesaient contre lui en cour intermédiaire. En conséquence, le magistrat Appadoo l’a condamné à 5 ans de prison et Rs 400 000 d’amende. Puisque Moossa Beeharry a déjà passé 733 jours en détention préventive, cette période sera déduite de sa peine d’emprisonnement. L’homme religieux, qui officiait notamment à la prison de Beau-Bassin, a été trouvé coupable aujourd’hui d’avoir perçu

<div id="su-footer-links" style="text-align: center;"></div>