«Nous sommes assis sur un volcan… la situation est très grave.» C’est ainsi que les membres de la Prison Officers’ Association (POA) décrivent la situation dans les principaux centres pénitentiaires du pays. En conflit avec le commissaire des prisons, Vinod Appadoo, les syndicalistes comptent d’ailleurs le poursuivre en diffamation pour avoir affirmé qu’ils bénéficient d’avantages salariaux indus.

La POA plaide à nouveau pour que le commissaire des prisons soit sélectionné parmi ceux ayant cheminé au sein de l’institution. Le syndicat dit vivre comme une humiliation le choix systématique d’un gradé de la police pour diriger des institutions pénitentiaires dont il ne maîtrise pas les rouages et la réalité.