409. C’est le nombre de personnes licenciées des différentes filiales du groupe BAI depuis que l’affaire a éclaté, le 2 avril dernier. Pour Roshi Bhadain, le fait d’avoir sauvegardé 91% des emplois, soit 3 923 postes, relève d’un exploit. Le ministre de la Bonne gouvernance répondait, ce mardi 24 novembre, à une question de Reza Uteem.

Le député MMM a, de surcroît, voulu obtenir des éclaircissements au sujet d’un article publié dans Starpress.info. L’article en question a fait état de 5 licenciements, dont celui d’une secrétaire et d’un chauffeur à Apollo Bramwell Hospital (ABH) pour raisons économiques. Ce que réfute catégoriquement Roshi Bhadain, qui explique qu’il n’y a eu aucun licenciement à ABH, exception faite de 6 membres de la direction liées au scandale financier.

Abordant le sujet de remboursement des clients qui ont investi dans le plan Super Cash Back Gold (SCBG) et dans le Bramer Property Fund, Roshi Bhadain a déclaré les debentures pour le remboursement de la première tranche des Rs 3,1 milliards seront émis et délivrés avant le 30 juin 2016. Si certains souscripteurs au plan SCBG n’ont pas été remboursés, c’est parce qu’ils n’ont rien réclamé, selon le ministre des Services financiers. Qui précise que 850 personnes sont concernées.

Suite à une appréhension du député mauve, Roshi Bhadain a une nouvelle fois tenu à rassurer que les fonds publics ne seront pas utilisés pour compenser les victimes de l’arnaque BAI. L’argent proviendra du fonds géré par les administrateurs spéciaux.

Adil Ameer Meea s’est, quant à lui, enquis des compagnies qui n’ont pas pu réclamer leur argent. 55 compagnies sont concernées, explique Roshi Bhadain, qui ajoute que la décision de ne pas les rembourser peut survenir s’ils ne répondent pas aux critères d’éligibilité.

Roshi Bhadain a aussi expliqué que les comptes du National Property Fund Ltd pourront être consultés auprès du Registrar of Companies. Il répondait à Reza Uteem qui souhaitait connaître les actifs et passifs de la compagnie chargée d’effectuer les remboursements aux clients du SCBG et de Bramer Asset Management.

Photo : Des détenteurs du ‘Super Cash Back Gold Scheme’ et du plan Takaful s’étaient réunis, le 12 avril dernier à la salle municipale de Belle-Rose, pour revendiquer leurs droits.