Combative, elle voulait d’abord rétablir les faits. Mais après avoir entendu la déclaration du Premier ministre, ce matin, Vijaya Sumputh jette l’éponge. Elle dit ne pas vouloir « embarrasser » le gouvernement.

La directrice démissionnaire du Centre Cardiaque estime avoir fourni au ministre de la Santé les éléments nécessaires pour qu’il précise la nature temporaire de l’allocation de Rs 100 000 portant le salaire de Vijaya Sumputh à Rs 323 200. Or, se désole-t-elle, le ministre de la Santé n’en aurait pas tenu compte en répondant à la question de Rajesh Bhagwan au Parlement, ce mardi. Sumputh insiste également qu’aucune directive de Husnoo n’est parvenue au conseil d’administration Trust Fund for Specialised Medical Care ou à elle faisant état de l’opposition du ministre à l’attribution de l’allocation décriée. Si c’était le cas, précise-t-elle, la directive aurait été suivie.