C’est après un peu plus de 2h30 d’interrogatoire under warning que le ministre de la Bonne gouvernance est ressorti des locaux du Central Criminal Investigation Department. Sudhir Sesungkur a précisé qu’il a donné sa version des faits avant de partir.

Son avocat, Siddhartha Hawoldar, estime que l’audition s’est bien passée. Précisant au passage que le ministre a tardé à se rendre à la police car son avocat n’était pas au pays. Selon Me Hawoldar, il n’a pas été demandé à son client de se se présenter à nouveau au CCID après son audition de ce 3 septembre.

Il est reproché à Sudhir Sesungkur d’avoir giflé un photographe lors d’un mariage dont il était l’invité le 22 juillet.