Il n’est pas le premier homme politique à regagner le pays en jet privé. C’est ce qu’ont expliqué les cadres de l’association Solidarité Lepep. Ils ont tour à tour estimé que Showkutally Soodhun n’a fait que son devoir de ministre en se rendant en Arabie Saoudite afin d’y négocier de l’aide pour l’Etat mauricien mais aussi des visas supplémentaires pour le Hajj.

C’est donc avec virulence qu’ils s’en sont pris aux adversaires du vice-Prime minister. Estimant que ces derniers n’ont pas le droit de le critiquer, n’étant pas eux-mêmes exempts de blâme. Critiquant ceux s’élevant contre le fait que le gouvernement a accepté les fonds d’aides en provenance des pays arabes.

Il a aussi été demandé au ministre du Commerce, Ashit Gungah, ainsi qu’à ses collègues de faire en sorte que les musulmans puissent disposer d’un nombre suffisants de bêtes à être sacrifiés lors de la fête Eid Ul Adha. Cette demande fait suite à l’épidémie de fiévre aphteuse dont ont été victimes des animaux d’élevage à Rodrigues et à Maurice.