C’est demain vendredi ou lundi prochain que le bureau politique du PMSD devrait se réunir pour décider du sort de Michael Sik Yuen. Chez les bleus, on évoque désormais assez ouvertement son expulsion du parti dirigé par Xavier Duval, le ministre des finances. Jeudi dernier, le PMSD avait envoyé un signal fort à l’intention du ministre du tourisme en ne l’invitant pas au diner de fin d’année.

L’inimitié du ministre du tourisme avec sa hiérarchie, plus précisément avec Xavier Duval, date de la révocation de Robert Desvaux duposte de président de le Mauritius Tourism Promotion Authority en février dernier. Xavier Duval avait alors tenté de forcer Sik Yuen à revenir sur sa décision allant jusqu’à l’inviter à démissionner. Mais les tensions avaient fini par s’estomper en mai après un bureau politique houleux et les regrets exprimés par Michael Sik Yuen au sujet de ses absences répétées aux réunions du bureau politiques.

Depuis, les tensions semblent avoir repris de plus belle. Si Michael Sik Yuen a compté sur le soutien régulier du Premier ministre à son égard, Xavier Duval, laisse lui planer le flou quand à son positionnement politique à l’avenir. Paul Bérenger, le leader du MMM n’a pas manqué de souligner le « malaise » qu’éprouverait Duval au sein de gouvernement tout en l’appelant, à demi mot, à rompre son entente politique avec Navin Ramgoolam. Pour mieux entrer en alliance avec le tandem MMM/MSM ? Paul Bérenger s’est gardé de lancer une invitation publique jusqu’ici.