Sexting, un terme qui n’est pas très connu à Maurice mais qui pourrait bien le devenir. Par sexting, on entend le fait d’échanger des messages sexuellement explicites par texto. Une étude récente publiée dans la revue spécialisée Pediatrics, et relayée sur le site du magazine Time, révèle que ce phénomène touche aussi les jeunes de 12 à 14 ans. Les analyses indiquent que 22 % des adolescents interrogés ont pratiqué le sexting. De ces 22 %, 17 % ont échangé uniquement des textos sexuellement explicites et 5 %, textos et photos. Plus inquiétant, les chercheurs avancent ainsi que les jeunes ayant pratiqué le sexting ont 4 à 7 fois plus tendance à s’adonner à des pratiques sexuelles.

A Maurice, certains jeunes pratiquent le sexting, sans pour autant aller jusqu’à l’échange de photos. Tant mieux car si s’envoyer des photos « sexy » peut sembler fun, cela comporte également des risques. Il est donc important pour les parents d’encadrer leurs enfants dans leur utilisation du téléphone portable et autre outil technologique. Limiter le nombre d’heures que passe un enfant en ligne ou sur son téléphone pourrait être un bon début.