Follow Us On

Slider

Il y a des incohérences entre certaines dispositions de la Finance Act sur le secteur financier et les objectifs du Blueprint que le gouvernement a commandité, notamment sur le fonctionnement des authorised companies qui remplacent les Global Business Companies de type 2. Assad Abdullatiff dénombre ainsi 5 aspects majeurs aux «problèmes soulevés» par l’application de la loi de Finances 2018-2019. Le président de l’Association of Trust and Management Companies insiste que la compétitivité du centre financier local doit être préservée tout en se pliant aux exigences internationales.

Le dialogue existe toutefois bel et bien entre le gouvernement et les opérateurs du secteur financier, se félicite Assad Abdullatiff. Il estime ainsi qu’une des premières sessions de travail de la conférence organisée par la Financial Services Commission, le 19 septembre, sur l’avenir du Mauritius International Finance Centre, a permis d’identifier de nombreuses opportunités.

Facebook Comments

1er étage, Bâtiment Jamalacs,
Rue du Vieux Conseil, Port Louis

Rédaction : [email protected]
Publicité : [email protected]

Téléphone :  212 75 90
Fax :  212 74 91

More in Business, Main sliders, Videos
Metro Express : Une partie de la rue Vandermeesch fermée

Quatre semaines. C’est la période durant laquelle un tronçon de la rue Vandermeesch sera inaccessible. Et ce à compter du...

Close