La SICOM Employees Union s’attend à ce que les dispositions de la loi du travail ainsi que les accords direction/salariés déjà signés soient appliqués. Faute de quoi, prévient Deepak Benydin, le syndicat saisira le Tribunal d’Arbitrage Permanent, voire même l’Organisation Internationale du Travail.

Benydin estime que l’absence d’un directeur de ressources humaines à plein temps ainsi que l’absence de discussions formelles entre la direction de l’entreprise et ses salariés nuit aux intérêts des employés de la compagnie d’assurance.