La course effrénée pour être heureux peut rendre une personne malheureuse. Au lieu du bonheur permanent, c’est à une succession de moments de bien-être qu’on peut plutôt aspirer. Pour cela, il faut cultiver un état d’esprit et certaines attitudes. Ce sont quelques-uns des messages essentiels que Malene Rydahl entend partager à travers ses livres Heureux comme un Danois et Le bonheur sans illusions.

Malene Rydahl avoue volontiers qu’il y a de quoi écrire un livre intitulé Heureux comme un Mauricien tant, selon elle, «la cohabitation des croyances est exemplaire» dans le pays. Consciente, toutefois, que c’est l’enseignement que reçoit l’enfant dès son plus jeune âge qui détermine son aptitude à être heureux ensuite, l’auteur estime que l’éducation doit être «la plus grande priorité d’un pays».

L’auteur et conférencière, d’origine danoise, est à Maurice pour une série de causeries sur ses thématiques de prédilection.