Une bonne partie des commerçants du pays ont accouru ce matin dans leurs municipalités et district councils pour obtenir un précieux sésame : leur trade licence, communément appelé «patente». Moyennant quelques milliers de roupies, les commerçants s’enregistrent ainsi officiellement auprès de leurs collectivités locales pour opérer leur commerce sur une durée de six mois ou d’un an.

Ce matin, après la trêve des fêtes, c’était ainsi la ruée à la municipalité de Port-Louis, où certains commerçants ont attendu une heure pour enfin obtenir leur « patente ». ION News en a interrogé quelques-uns. Si certains se plaignent du temps perdu à faire la queue, d’autres regrettent l’augmentation du prix de leur trade licence.

Les commerçants n’ayant pas de permis d’opération en règle risquent des amendes – entre Rs 2 000 et Rs 5 000 – et des peines d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à deux ans.