Follow Us On

Slider

Maurice est loin d’être le meilleur élève en Afrique en matière de liberté de la presse. C’est le constat qui peut être effectué à partir du classement 2018 de Reporters sans frontières. Avec une 56e place, inchangée depuis l’année dernière, Maurice se fait surclasser par 7 autres pays africains, avec un score inchangé comparé à l’année dernière. Dont le Ghana (23e), la Namibie (26e), l’Afrique du Sud (28e), le Burkina Faso (21e), le Botswana (48e), les Comores (49e) et le Sénégal (50e). Lire l’intégralité du classement 2018 ici.

En 2017, Maurice était 3e sur le continent, derrière la Mauritanie et les Comores.

Dans sa fiche pays, RSF maintient que Maurice est «une île sous tension»«la liberté d’information se dégrade». L’ONG luttant pour la liberté d’informer évoque l’arrestation de trois journalistes de La Sentinelle en 2017 en concluant que «certains sujets d’enquête comportent des risques avérés pour les journalistes mauriciens».

Les pays scandinaves continuent à occuper le haut du classement, la Norvège, la Suède et la Finlande étant respectivement à la première, deuxième et quatrième places. Avec un indice global de 11,33, la Jamaïque se classe en 6e position. Tandis que les pays attachés sur papier à la liberté de la presse sont classés en milieu de tableau. Notamment la France (33e), le Royaume Uni (40e) et les Etats-Unis (45e). La Corée du Nord clôture le classement à la 180e place.

Facebook Comments

1er étage, Bâtiment Jamalacs,
Rue du Vieux Conseil, Port Louis

Rédaction : [email protected]
Publicité : [email protected]

Téléphone :  212 75 90
Fax :  212 74 91

More in Uncategorized
[Vidéo] Imrith s’étonne que le rapport du PRB soit prévu pour 2020 et non 2019

Le Pay Research Bureau a enfin reçu les instructions pour démarrer ses travaux sur le prochain rapport quant aux salaires...

Close