L’ancien Premier ministre affirme qu’il y a moyen de faire partir Ameenah Gurib-Fakim, même si elle fait de la résistance. Navin Ramgoolam refuse toutefois d’en dire davantage sur les options dont disposerait Pravind Jugnauth.

Pour le leader du Parti travailliste, des raisons occultes expliquent pourquoi Pravind Jugnauth n’arrive pas à contraindre la présidente de la République à partir.

Le procès pour complot intenté à l’ex-Premier ministre ainsi qu’aux anciens DCP Jokhoo et Sooroojebally dans l’affaire Roches-Noires devaient se poursuivre aujourd’hui en Cour intermédiaire. Mais le magistrat Raj Seebaluck étant souffrant, l’audience a été renvoyée aux 22 et 25 juin. Et devrait reprendre avec le contre-interrogatoire de l’officier de police ayant enregistré la déposition de Dev Jokhoo.