Pour l’ancien Premier ministre, la gestion du passage du cyclone Berguitta ainsi que les inondations de cette semaine démontrent que le gouvernement s’y prend mal. Navin Ramgoolam propose ainsi des mesures allant de l’élimination des centres de refuges, selon le modèle actuel, à la centralisation de la gestion des situations de crise par le Prime Minister’s Office.

Sheila Bappoo, ancienne ministre de la Sécurité sociale, a également expliqué de quelle manière les sinistrés étaient pris en charge sous le précédent gouvernement. Tandis qu’Anil Bachoo, l’ancien titulaire du portefeuille des Infrastructures publiques, a insisté sur le fait que ce sont les investissements consentis sous le gouvernement précédent qui ont notamment permis d’éviter de nouvelles inondations dans plusieurs localités depuis le début de l’année.