4 heures et demie. C’est la longueur inhabituelle de la réunion du bureau politique de ce vendredi 10 février. Si les récents propos d’Ezra Jhuboo dans la presse ont fait l’objet d’âpres discussions, Navin Ramgoolam n’a toutefois pas souhaité en dire plus sur leur teneur. Précisant même que lui aussi a eu des ennuis dans le passé pour ses prises de position au sujet de la politique de Sir Seewoosagur Ramgoolam.

Le chef du Parti travailliste admet, au square Guy Rozemont, à Port-Louis, que davantage de place doit être faite aux jeunes. Mais prévient toutefois que si toutes les opinions peuvent être exprimées, il est mieux que « le linge sale » soit lavé au sein des instances du parti et non dans la presse.

Toutefois, la récente interview d’Ezra Jhuboo a fait l’objet de vives critiques des éléphants travaillistes à la suite d’un entretien accordé à l’express de dimanche dernier. Le député de Savanne/Rivière Noire y a notamment déploré le peu de place faite aux jeunes au sein du PTr.