C’est devant une bonne foule que le Parti travailliste a tenu un congrès nocturne à Plaine-Verte, ce vendredi. L’occasion pour Navin Ramgoolam de dénoncer ce qu’il qualifie de « politique de vengeance du gouvernement ». Pour le leader du Parti travailliste, la BAI, le Directeur des poursuites publiques, le président du Bar Council, d’ancien responsables d’institutions publiques ainsi que ses anciens ministres et lui-même sont « victimes » de l’acharnement du gouvernement en place.

C’est une nouvelle fois le ministre Roshi Bhadain qui a été mis au banc des accusés par Navin Ramgoolam mais également sir Anerood Jugnauth qui, selon le leader des rouges, n’assume plus ses responsabilités de chef du gouvernement. L’ancien Premier ministre a, par ailleurs, estimé qu’au lieu de continuer sur la voie de la démocratisation de l’économie, le gouvernement initie une politique qui aura pour conséquence de concentrer le pouvoir économique parmi les acteurs existants tout en réduisant les chances des petits entrepreneurs de réussir.