C’est en toute discrétion que Raj Dayal s’est rendu, ce matin, aux Casernes centrales. Plus particulièrement au Central Criminal Investigation Department où l’ex-ministre de l’Environnement a fait une déposition contre Saheed Nawab Soobany et d’autres personnes.

Raj Dayal les accuse d’avoir monté de toutes pièces une opération pour créer et fabriquer des preuves afin de nuire à sa réputation et de le mettre dans une position intenable jusqu’à le pousser à la démission. Ce qu’il a effectivement fait ce mercredi 23 mars.

L’ex-ministre estime que tout cela lui a causé préjudice et qu’il y a eu diffamation.

Après sa déposition, Raj Dayal compte se rendre à l’Independent Commission against Corruption. 

La Commission a ouvert une enquête, mardi 22 mars, à la suite de la déposition de l’homme d’affaires Saheed Nawab Soobhany. Celui-ci allègue que l’ex-ministre a sollicité une contribution financière contre la promesse que son projet immobilier à Gros-Cailloux serait débloqué.

Photo d’archives