Un peu plus de trois mois séparent la commission électorale du jour du scrutin, le 17 décembre. Toutefois, le Commissaire électoral a déjà animé un briefing, ce vendredi après-midi, pour caler les premières étapes cruciales du processus électoral.

Ce lundi matin, le magistrat Seebaluck, désigné comme returning officer pour la partielle, paraphera le writ of election devant Irfan Rahman.

Environ 615 fonctionnaires, excluant les policiers, seront mobilisés le jour du scrutin et du dépouillement dans les 13 centres de votes que compte la circonscription Belle-Rose/Quatre-Bornes. L’élection partielle coûtera entre Rs 10 millions et Rs 15 millions à l’Etat.