Follow Us On

Slider

Si Pravind Jugnauth n’est pas connu pour son humour, Mauritius Finance, qui dépend directement du ministère des Finances, s’est accordé un brin de légèreté. La plateforme dirigée par Gérard Sanspeur a publié, durant le week-end, une note humoristique sur « Les baisers mythiques de l’Histoire ». Il va s’en dire que cela fait suite au « baisemain » de Roshi Bhadain, le 26 mai dernier.

La note de faire référence au baiser, à pleine bouche, entre Leonid Brejnev et Erick Honecker, alors président du Soviet suprême et celui de l’Allemagne en 1979. Un geste « de paix et de cordialité » qui marqua la fin de la guerre froide. Mais tout de même un « très chaud baiser », selon Mauritius Finance, que Pravind Jugnauth a évité « de peu ».

Si le post fait référence aux « baisers mythiques », il n’en mentionne toutefois que deux. Le second étant celui de Judas à Jésus, qui permet aux soldats romains de l’arrêter, « une trahison pour trente deniers »… Ah oui ! Le titre du post sur Facebook ? « Et pour quelques deniers de plus… »

«Passage obligé»

C’est aussi sur la plateforme de Mauritius Finance, qui a été mise en place pour recevoir les propositions du public dans le cadre du Budget 2016-2017, que Pravind Jugnauth a publié sa première communication en tant que ministre des Finances, au soir de sa prestation de serment.

« Ce n’est nullement un hasard », écrit d’emblée le Grand argentier fraîchement nommé. « Car (…) il ne nous est plus possible de fonctionner comme nous le faisions avant – de manière unilatérale et opaque », écrit-il.

A travers la plateforme Mauritius Finance, écrit le Grand argentier en s’adressant aux internautes, il a pu « mieux comprendre vos frustrations, voire même vos colères, vos craintes, vos déceptions, mais aussi vos espoirs ». Ces consultations prébudgétaires publiques seront d’ailleurs, poursuit Pravind Jugnauth, « un passage obligé ».

« Dès le début, j’ai été agréablement surpris par le foisonnement d’idées et les nombreuses sensibilités, souvent contraires, qui s’y exprimaient », indique le ministre des Finances, qui note : « n’est-ce pas dans la confrontation d’idées qu’on se construit davantage ? » Il se dit également « impressionné de l’investissement de certains internautes » dont les articles « si bien documentés et travaillés » signalent « un véritable désir d’apporter une pierre à la construction de notre économie mauricienne ».

Facebook Comments

1er étage, Bâtiment Jamalacs,
Rue du Vieux Conseil, Port Louis

Rédaction : [email protected]
Publicité : [email protected]

Téléphone :  212 75 90
Fax :  212 74 91

More in News
Le DPP se penche sur la vie privée et l’intérêt public

Quand il est question de la vie privée de personnalités, qu’est-ce qui relève de l’intérêt public ? C’est la question qu’aborde le...

Close