La motion de blâme déposée hier par le Minority Leader Nicholas Von Mally contre le Chef commissaire Serge Clair sera débattue à l’Assemblée régionale de Rodrigues le mardi 28 août. Le leader du Mouvement Rodriguais réclame la démission de son rival de l’Organisation du peuple de Rodrigues (OPR). L’un de ses hommes de main, Luco Philippe, a été cité dans le rapport de la commission d’enquête sur les drogues présidée par l’ex-juge Paul Lam Shang Leen.

Dans ses conclusions, Paul Lam Shang Leen souligne que le seul «reported case of political influence of drug trafficking was in Rodrigues» et qualifie Luco Philippe de trafiquant. Cet ancien chauffeur d’ambulance a agi comme garde du corps auprès du leader de l’OPR lors des campagnes électorales.

L’ex-juge évoque deux transferts punitifs d’un agent local de l’Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU). L’un pour avoir appréhendé Philippe et le second après que celui-ci se soit donné la mort en cellule à l’issue de sa condamnation.

Les frères de Luco Philippe, dont feu Harel Philippe, sont notoirement célèbres pour leur affiliation avec le monde de la drogue à Maurice, ces derniers ayant été de mèche avec le gang Démolition fondé par Jimmy Marthe, alias Jimmy Colosso, et Jean Serge Alleemudder, aussi connu comme Jean Tiboute Short. Les Philippe étaient également en lien avec le gang des jumeaux Bhoyroo, Diop et Yannick.

L’OPR était largement représenté aux funérailles du trafiquant et la police avait même dû dépêcher une équipe pour leur sécurité. Les élus délégués par Serge Clair devant la commission d’enquête ont indiqué à Paul Lam Shang Leen que Rodrigues étant petite, «everyone is known to each other and there was nothing sinister in their attending the funeral of a supporter of the party». Une cérémonie qui, selon l’opposition, a été interdite à la police car ceux présents ont été invités à tire une bouffée de gandia en hommage au défunt.   

Commission of Inquiry on Drug Trafficking Report (2018) by ION News on Scribd