Les motocyclistes sont de plus en plus nombreux à modifier leurs pots d’échappement, ce qui amplifie le bruit émis par leurs engins. La police de l’environnement effectue donc des tournées deux fois la semaine pour les rappeler à l’ordre.

En vertu de la Construction and Use of Motor Vehicules Regulations de 2010, les contrevenants sont passibles d’une amende de Rs 1 000 à Rs 10 000. Il n’est cependant pas évident pour les policiers d’intercepter ces motocyclistes qui se faufilent dans les embouteillages.