Selon Alan Ganoo, c’est l’attitude des Mauriciens et surtout de ceux vivant dans le sud du pays qui a permis de contenir la menace de violences dans le pays. Pour le président du Mouvement patriotique (MP), les lois de la République doivent toutefois évoluer pour mieux encadrer les délits et crimes liés à l’incitation à la haine.

Le MP célébre, par ailleurs, la jeunesse ce dimanche à Belle-Rose. Le parti politique organise une journée de débat pour discuter de thèmes aussi divers que la drogue, le chômage, l’éducation et le développement durable.