Follow Us On

Slider

Il n’y a aucune indication que le Premier ministre (photo) demandera au président de la République de dissoudre le Parlement, ce 4 octobre. Malgré les folles spéculations à l’effet que Pravind Jugnauth aurait pris sa décision et mettrait en branle toute la machinerie électorale dès ce vendredi.

Un leurre tardif apporte une petite indication du timing. En effet, l’order paper de la séance parlementaire de ce mardi 8 octobre, publié en fin d’après-midi sur le site de l’Assemblée nationale, indique que trois projets de lois, notamment le Children’s Bill, seront débattus ce jour-là. Toutefois, selon nos recoupements, cette séance pourrait ne pas avoir lieu. Le Parlement devant être dissout entre ce dimanche 6 octobre et le lendemain.

Des spéculations, parfois rapportées dans la presse et sur les réseaux sociaux, évoquent des législatives pouvant se tenir le 5 novembre. Cependant, cette date paraît peu probable. Etant trop juste par rapport aux 30 jours minimum qui doivent séparer le moment où le Parlement est dissout et celui où le pays est appelé aux urnes.

Les deux dates les plus citées pour l’heure sont le vendredi 8 novembre ou le mercredi 13 novembre – date à laquelle la partielle de Piton/Rivière du Rempart, en remplacement de Vishnu Lutchmeenaraidoo, aurait dû avoir lieu.

La certitude émanant du camp gouvernemental est que les législatives n’auront pas lieu après le 15 novembre. Cette date étant celle à laquelle Navin Ramgoolam a de nouveau rendez-vous avec la justice dans le dernier de ses 13 procès, celui de l’argent saisi à son domicile. Au gouvernement, on ne souhaite pas organiser les législatives peu après un éventuel acquittement du leader du Parti travailliste.

Par ailleurs, les premiers cinq jours de novembre sont exclus. Car ces dates tombent à l’intérieur du délai prescrit de 30 jours. En effet le nomination day ne peut être organisé qu’un minimum de 15 jours après la publication des Writs of election. Et le vote ne peut ensuite avoir lieu que 15 jours après le Nomination Day. Ce qui place le curseur vers le 8 ou le 9 novembre. Plus tard, c’est le Yaum-un-Nabi et Ganga Snaan qui joueront aux trouble-fêtes le 10 et le 12 novembre respectivement.

Facebook Comments