L’International Consortium of Investigative Journalists n’en était pas à son premier coup avec les Swiss Leaks. Auparavant, il avait également rendu public les Offshore Leaks: une base de données extensive de personnes et entreprises ayant utilisé les centres offshore pour gérer leurs affaires. La page Offshore Leaks prend toutefois soin de préciser que toutes les personnes et entreprises citées ne se sont pas nécessairement livrées à des activités illicites.

127 « officers and master clients » et 128 « offshore entities » basés à Maurice sont répertoriés sur le site. Des chefs d’entreprises, un ancien banquier et même un homme politique figurent sur la liste publiée.

Consultez ici les Offshore Leaks